Retour au chapitre correspondant à cette note - Le Coran : Message Divin ? ou... Mensonge Bédouin ? - La réponse

Psychologie de l'action "cartes postales"

Conformément au modèle de Mahomet, l'islam mêne toujours d'abord une guerre psychologique avant de passer à la phase purement violente du Djihad, ceci afin de diminuer le plus possible la volonté de résistance des autochtones que le coran ordonne de soumettre. Il est beaucoup plus rentable de pousser des gens à se rendre sans combattre que de combattre des gens décidés à ne pas se rendre ! C'est très exactement ce que l'islam fait, et la phase de pression psychologique peut durer plusieurs années, ou dizaines d'années. Une pression lente et constante est plus destructrice qu'une pression forte et brève car la pression lente et constante permet une destruction qui ne se voit pas.
L'imposition du voile aux femmes, pour ne citer que ce type d'action, a pour but, entre autre, d'imposer aux autochtones non-musulmans la vision démoralisante de l'islam à tous les coins de rues.
La construction de mosquées, toujours bien visibles, a aussi pour but de briser psychologiquement les populations autochtones des zones où ces mosquées s'implantent.

Les techniques de guerre psychologique de l'islam sont terriblement efficaces : bien que les musulmans soient à l'heure actuelle, en France, une minorité largement négligeable d'un point de vue politique et social en ce sens qu'ils ne sont qu'à un contre dix (et donc techniquement aisément balayables à volonté par la majorité), ils monopolisent pourtant les médias et focalisent l'attention.
Or les musulmans ne sont pas habitués à subir eux-mêmes des actions de guerre psychologique, et sont notamment extrèmement vulnérables aux... images ! En effet, le mental musulman est entièrement vide d'images car l'islam interdit les images. Vous remarquerez que le coran n'est jamais illustré, que les mosquées ne contiennent rien d'autre que des figures géométriques, qu'il n'existe pas de peintures ni de sculptures musulmanes : cela est interdit par l'islam et donc les consciences musulmanes sont effectivement entièrement vides d'images.

Or le cerveau humain FONCTIONNE en se basant sur des images. Le mot "imagination" (images-ination) lui-même montre à quel point la capacité du cerveau humain à produire de nouvelles idées est basée sur l'utilisation des images. On notera en passant que la méthode islamique de privation d'images est une astuce géniale pour paralyser l'imagination créatrice, et donc les questions génantes. Inutile de chercher bien loin la raison de l'extraordinaire incapacité d'innovation des populations soumises à l'islam : la privation d'images par la religion islamique couplée à l'imposition d'une attitude mentale attentiste et fataliste en est la cause.
C'est d'ailleurs pour cela que ce que l'on nomme « l'âge d'or » de l'Andalousie s'est essentiellement fait par compilation de connaissances en provenance des pays envahis (Grèce, Perse...) et très peu par création. Ce sont les occidentaux chrétiens, dont l'imagination n'était pas entravée par la religion, qui ont pu créer de nouvelles connaissances sur la base des connaissances accumulées par les musulmans. Les musulmans, eux, sur ces mêmes bases, se sont avérés incapables de création du fait d'une importante stérilisation de leur imagination par suite des contraintes psychologiques de leur religion.
Par conséquent, soumettre de façon répétitive des cerveaux musulmans à la vision d'images contraires à l'islam, mais pourtant parfaitement anodines, de type carte postale (donc de belles images, composées justement pour plaire au cerveau), est une action de contre-mesure psychologique assurée d'une pleine et entière efficacité : il faut utiliser les propres armes de l'islam pour combattre l'islamisation.

Contre leurs propres failles mentales, les musulmans sont totalement désarmés : ils portent en eux leur propre système d'auto-destruction psychologique, qu'il suffit de dégoupiller... avec quelques cartes postales !

Et il ne s'agit pas là d'une action de harcèlement, pas plus que l'imposition du voile dans les rues ou bien la construction de mosquées ne peut être considéré comme une action de harcèlement.

En France, on n'a pas de pétrole... mais on a des idées !