Dhimmitude - Islamisation Islam[isme] de France

Tuez et égorgez comme l'ordonnent les musulmans

Car l'islam est une religion devant laquelle vous devez ramper et vous humilier, la communauté islamique faisant désormais la loi en France, et les non-musulmans devant obeïr aux musulmans !

Ce n'est pas là le discours qui est tenu par les musulmans devant les dirigeants des abattoirs de France mais le résultat est le même. Les exigences de la communauté islamique sont toujours plus grandes d'années en années mais elles sont enrobées d'une vaseline d'appel à la tolérance et à la bonne volonté (toujours à sens unique envers les musulmans). Comme d'habitude, on met le doigt dans l'engrenage et... le bras y passe, Trop bon, trop con dit le proverbe !

Après avoir cédé devant toutes les exigences des musulmans concernant l'abattage Hallal et tutti-quanti, ceux-ci ont compris qu'ils pouvaient désormais demander encore plus puisqu'ils n'ont devant eux que des entreprises molles à qui on peut rentrer dans le lard sans rencontrer la moindre opposition.
Pourquoi donc se géner devant pareille mollesse ? Ah, qu'il est doux d'humilier les dhimmis...

Cette année, les abattoirs vont travailler non seulement un week-end mais ils vont travailler le week-end du premier de l'an !
Hé oui, le massacre religieux islamique des agneaux de l'Aïd el-Kébir tombera samedi 30 ou dimanche 31 décembre. L'année musulmane n'est pas l'année occidentale solaire, l'année musulmane est coranique, plus courte que l'année solaire, car basée sur les phases de la lune. Il y a donc un lent glissement entre les deux calendriers. Il se trouve que cette année l'Aïd el-Kébir tombe en plein week-end des fêtes du nouvel an, pendant les vacances des abattoirs !

Impossible de massacrer plus tôt, comme on le fait avec les volailles pour le réveillon de Noël. « C'est une question religieuse, car la cérémonie évoque le sacrifice d'Abraham. Elle ne peut se faire qu'après la prière, deux mois et dix jours après la fin du ramadan », expliquent les barbus obscurantistes et rétrogrades, qui n'envisagent pas une seule seconde de s'adapter au monde moderne mais ont tout au contraire la farouche ambition de faire rétrograder la modernité.
Et l'organisation de votre société moderne mécréante non-musulmane, on s'en fout ! Votre jour de l'an, on s'en fout ! Votre dimanche, on s'en fout ! Vous allez faire comme on vous dit de faire parce que ce sont les musulmans qui commandent, et les non-musulmans n'ont qu'un droit, celui de se taire et de travailler pour nous, un point c'est tout. Et encore estimez-vous heureux que les musulmans soient pour l'instant pacifiques et tolérants ! Mais si vous ne nous obeïssez pas... Vous avez vu vos voitures en 2005... Ca ils ne le disent pas mais ils le pensent si fort qu'on l'entend par télépathie !

Les musulmans pouvaient-ils rêver plus humiliant que de faire travailler pour eux des mécréants de culture chrétienne le week-end du jour de l'an ? On peut leur faire confiance : ils trouveront toujours plus humiliant à imposer, c'est un ordre dans leur coran :
Sourate 9, verset 123 [IX, 124]. 0 croyants ! combattez les infidèles qui vous avoisinent ; qu'ils vous trouvent toujours sévères à leur égard. Sachez que Dieu est avec ceux qui le craignent.

Faire travailler les dhimmis durant le traditionnel repos dominical, cela empêchera les quelques employés allant à la messe d'y aller.
Mais surtout c'est faire travailler les dhimmis le week-end du jour de l'an 2007, c'est à dire (à quelques jours près), au début de la 2007ème année après la naissance supposée du christ, évènement à partir duquel démarre le calendrier occidental.
Belle victoire des musulmans, il faut le reconnaître : amener des chrétiens à accepter de ne plus tenir compte ni du dimanche ni du jour de l'an, et tout ceci au nom de la tolérance et de la bonne volonté. A sens unique, bien entendu.

Parce qu'il n'est PAS QUESTION pour les musulmans de renoncer à quoi que ce soit en échange. Ah si, ils renoncent à massacrer des moutons n'importe où et n'importe comment. Il faut dire que devant le refus de se conformer aux rêgles sanitaires modernes, l'abattage clandestin d'un mouton en dehors d'un abattoir, auparavant contravention, est devenu un délit passible de 7 500 € d'amende et six mois de prison, ce qui a entraîné le "respect" de la loi... mais des réactions négatives de la part des musulmans... qui demandent que l'on fasse en échange ( ? !) preuve de bonne volonté envers eux.
Magnifique... ils "acceptent", uniquement sous la contrainte, d'appliquer la loi, à contre-coeur... mais sous condition qu'on cède devant d'autres de leurs exigences !

C'est curieux, il me semblait que le discours de la loi était : Respectez la loi pour que l'ensemble de la société fonctionne sans violence. Respectez la loi SINON vous aurez une punition.. Et l'agravation des sanctions, il me semblait que c'était destiné à dissuader les délinquants estimant pouvoir prendre le risque de ne pas respecter la loi au vu de la faiblesse des sanctions !
Mais ce discours là doit être uniquement pour les chrétiens, ou plus généralement pour les non-musulmans. Parce que pour les musulmans, le discours de la loi, et des abattoirs, c'est manifestement : si vous respectez la loi ALORS vous aurez des récompenses POUR NE PAS que vous soyez violent envers la société.

Abandonner le dimanche, jour lié à la religion chrétienne, abandonner le jour de l'an, jour lui aussi lié à la religion chrétienne, c'est abandonner la culture chrétienne, abandonner les racines de la société française, abandonner notre identité, abandonner nos lois, et abandonner tout cela à la demande de l'islam. En échange de RIEN DU TOUT !

Magnifique : les musulmans, en douceur, amènent les "gros durs" (ou mous ?) des abattoirs, à reconnaître que l'islam est une religion supérieure à la fois à la loi et aux principes des autres religions, dont le christiannisme.
Parce qu'il ne faut pas s'y tromper : quelqu'un qui applique les rêgles d'une religion qui sont en contradiction avec à la fois et la loi et les origines de cette loi, c'est quelqu'un qui abandonne son identité pour se soumettre à la religion qui lui fait abandonner cette identité. C'est très exactement la définition du dhimmi.

Les abattoirs s'islamisent dans la tolérance et la bonne volonté : Vive la tolérance, vive l'islam, à bas le christiannisme, à bas l'occident, à bas la France...

Imprimez cet article (une feuille recto-verso) et envoyez le à l'abattoir le plus proche de votre domicile pour faire prendre conscience à ces entreprises du caractère manipulatoire des exigences musulmanes et à quoi mêne la "tolérance" et la "bonne volonté" à sens toujours unique.
Vous trouverez l'adresse de l'abattoir le plus proche de chez vous sur les pages jaunes de l'annuaire en indiquant "abattoir" à la rubrique "Activité" et votre département à la rubrique "Département ou région".
Pour le tarif d'un timbre "20 grammes", vous pouvez envoyer deux feuilles donc joignez-y l'argumentaire recto-verso d'information sur l'islam.

Chico Ray
chicoray@bigfoot.com

Retour aux archives