Résistance Actions

Action contre le projet de grande mosquée-bis de Paris

Le chantier de la grande mosquée-bis de Paris est loin d'avoir démarré. Il va être d'autant plus facile de le stopper. On en profitera pour s'occuper au passage du chantier d'une mosquée "socialiste".

Pour agir efficacement contre la construction des mosquées, il faut réagir dès le plus petit soupcon de souffle d'ombre de projet susurré dans le moindre entrefilet du plus petit journal local.
C'est ce qu'ont fait plusieurs internautes en nous signalant une dépêche AFP du 15 mars 2006 pointant deux mosquées, l'une est une mosquée hélas déjà implantée et qui sera difficile à guérir :
(...) grande mosquée de Paris, Ad-Da'wa, installée depuis les années 1980 à la force du poignet par Larbi Kechat rue de Tanger dans un ancien entrepôt textile du XIXe arrondissement, la mairie cherche également à faciliter un projet de reconstruction. (...) La mosquée Ad-Da'wa, devrait enfin déménager fin mars pour que débutent les travaux et s'installer provisoirement sur un terrain prêté par la mairie du XIXe, porte de la Villette. (...)
mais l'autre mosquée n'est qu'un projet absurde que l'on peut encore tuer dans l'oeuf :
grand oeuvre en gestation (...) dans le XVIIIe (...) La mairie dispose de 4.000 m2 constructibles, en deux parties sur les rues Stephenson et Polonceau.
(Sources : http://www.la-croix.com/afp.static/pages/060315065616.duxoab8q.htm & http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=8756 )

Il y a donc deux projets distincts :

- un projet immédiat de chantier rue de Tanger

- un projet à plus longue échéance rues Stephenson et Polonceau

Une requète sur http://www.paris.fr/ pour "rue de Tanger" permet de trouver effectivement le communiqué de presse de Bertrand Delanoë du 11/07/2001 délivrant le permis de construire pour la mosquée rue de Tanger.
Pour le projet de la rue Polonceau, on trouve une intervention de 1998 du groupe socialiste à la mairie de Paris montrant que leur intention d'outrepasser la loi de 1905 afin de lécher les babouches des musulmans pour gagner les bulletins de vote mahométans ne date pas d'hier.
En l'occurrence, l'intervenante socilaiste était une certaine Mme Maryse LE MOËL. En voilà une qui a tout compris : pour ne pas risquer de se retrouver au chômage, elle crée d'une main les victimes qu'elle soigne de l'autre main ! En efet, côté Pyromane, elle fait le lit de l'islam, religion intolérant, totalitaire, sexiste, machiste et discriminatoire et, côté Pompier, elle est présidente de l'association MD'Elles pour le respect de la dignité humaine, pour la laïcité, l'éducation non sexiste, la solidarité avec les femmes de tous les pays, contre les discriminations et la prostitution ( !).

Nous avons tous les éléments nécessaires pour lancer une action "chirurgicale" d'information des riverains. A eux ensuite (on ne peut pas le faire à leur place...) de comprendre le danger que représentent ces projets de chancres sociaux et architecturaux.

Nous allons donc appliquer (ou plutôt VOUS, internautes qui lisez ces lignes, allez appliquer) la méthode de lutte dont la stratégie a été exposée en détail dans le premier article de la série Action contre la Grande Mosquée de....

Envoyons aux riverains de ces mosquées en gestation l'information qui leur manque concernant ce qu'est le coran, qui était Mahomet et ce qu'est vraiment l'islam afin que ces riverains puissent mesurer clairement le danger qui les menace, et qui au-delà de leur cas particulier, menace la France et l'europe toute entière :

http://www.coranix.org/action/presentation_islam.htm

Ce tract est un argumentaire anti-islam, en une page recto-verso, déjà largement distribué, revu et corrigé par d'éminents islamologues. On peut l'imprimer soi-même et l'envoyer par la poste. De plus il est auto-reproductible en numérique par le destinataire car il comporte sa propre adresse internet où le télécharger. Donc quiconque le recevra pourra à son tour le distribuer, tant en l'imprimant qu'en l'envoyant par internet.

Le service pages blanches de l'annuaire PagesJaunes permet d'obtenir les noms et adresses de tous les riverains.

Chantier de la mosquée Rue de Tanger

La requète suivante (n'indiquant que le nom d'une rue et le nom de la ville) :

nous donne la liste de tous les habitants de la rue

Il faut aussi informer les habitants des rues riveraines.
Pour déterminer les rues riveraines, on clique sur l'un des liens "plan" qui se trouve sous les noms, ce qui nous donne :

On détermine ainsi les rues suivantes :
Rue du Maroc
Rue Paul Laurent
Rue Bellot


Ensuite on revient sur les pages blanches de l'annuaire PagesJaunes et on cherche tous les habitants d'UNE rue, UNE seule rue.
Comme précédemment, on trouvera ces noms et adresse listés par rue en n'indiquant que le nom d'une rue et le nom de la ville : dans ce cas l'annuaire vous donne la liste de tous les habitants de la rue

Rappelez-vous, vous n'êtes pas seul : des dizaines ou des centaines d'autres internautes vont faire comme vous, jour après jour, donc vous n'avez pas besoin d'envoyer des tonnes de tracts dans toutes les rues (vous pouvez le faire si vous voulez, cependant...). Par conséquent, choisissez simplement UNE rue, au hasard. Par la magie du hasard, vu le grand nombre d'internautes, il y en aura à peu près autant qui choisiront chaque rue.

Une fois votre rue choisie, vous n'avez plus qu'a choisir UN riverain dans la liste et lui envoyer le tract dans une bête enveloppe timbrée avec un bête timbre.
Quel riverain choisir ? "au hasard" : choisir le riverain dont le numéro dans la rue est identique (ou le plus proche) du numéro dans la rue de votre propre adresse.

Dans le cas où, comme ici pour la rue de Tanger, la liste complète des habitants est très longue, vous pouvez accéder directement aux habitants dont le numéro de la rue est proche du votre en indiquant ce numéro dans la requète.
Exemple avec le numéro 47 :

Vous n'avez pas de numéro de rue pour votre adresse ?
Choisissez un nom de famille avec la même initiale que le votre.
Les internautes vont chacun expédier un tract à un riverain et le hasard du chaos des grands nombres va faire que, globalement :

- très peu de riverains recevront plusieurs tracts,

- très peu de riverains ne recevront aucun tract

- et la grande majorité des riverains recevront au moins un tract.

Tous les riverains qui recevront un tract en parleront autour d'eux, tant à leurs voisins qui eux aussi l'auront reçu qu'a ceux qui ne l'auront pas reçu. Bref, le tract va faire le tour du quartier.
Comme il contient sa propre référence numérique, il va aussi instantanément se diffuser par courriels.
Puis les riverains en parleront aux politiques et, de fil en aiguille, étant bien informés, les riverains organiseront eux-même la résistance.

Etant donné que les riverains vont recevoir des tracts en provenance de toute la France, voire de toute l'Europe et du reste de la planète (par les internautes qui sont à l'étranger) nul doute que ces riverains vont se sentir le vent en poupe, surtout face à des musulmans qui vont pitoyablement s'effondrer quand ils devront affronter les salves de questions suscitées par le tract, questions qui ne manqueront pas de leur être posées.
Et à laquelle ils ne pourront pas répondre sans tomber le masque !

Mosquée temporaire Porte de la Villette
(durant le chantier de la Rue de Tanger)

On choisira les riverains du boulevard Macdonald (en un seul mot sans espace : ce n'est pas un fast food mais un général !) et de l'avenue Corentin Carriou

Projet de nouvelle grande Mosquée

En appliquant la même méthode pour l'autre projet dans le quartier des rues Stephenson et Polonceau (surlignées en jaune dans le plan ci-dessous), on voit les rues suivantes dont il faut informer les riverains :

Pour bien enfoncer le clou :

En plus du tract, imprimer les deux premières pages du présent article (= une feuille recto-verso), sinon le riverain, pas au courant de cette histoire de mosquée, ne comprendra pas pourquoi diable un "fasciste" inconnu lui envoi un tract islamophobe !

Avec le tract + le signalement de la mosquée lui indiquant que, lentement mais surement, l'islam étend son emprise, soyez assuré que le riverain va se réveiller, par le plus pur des égoïsmes bien placé !
Et au minimum, même s'il ne se sent pas directement concerné par ce chantier, ce riverain va toucher du doigt, et comprendre, ce que signifie l'islamisation de la France ou l'immigration d'invasion. Et en tirer les conséquences aux prochaines élections.

Internautes, continuez à nous fournir vos informations pour lancer des action similaires contre tous les projets de mosquées. Mâchez-nous le travail en nous fournissant toutes les informations : liens, adresses, scan d'articles etc... afin que nous n'ayons qu'a composer un article et non pas à collecter l'information PLUS composer l'article.

Pour l'heure, internautes planqués derrière vos claviers de France, d'Europe et d'ailleurs, au boulot : choisissez votre rue riveraine, choisissez votre riverain, imprimez le tract + la portion d'article, enveloppez, timbrez et postez.
C'est pas plus compliqué que ça.
Et vous pouvez être assuré que vous allez faire mouche à tous les coups.

Voir tous les articles "Action"

En savoir plus à propos du quartier des rues Polonceau et Stephenson.

Chico Ray
chicoray@bigfoot.com
   Les réactions   
claudio mercredi 22 mars 2006

Re : Action contre le projet de grande mosquée-bis de Paris

merci Monsieur toto pour cette adresse http://www.ufal.org/ ce trouvant dans le 20-ièmmes, ne donné les deniers de l'état que pour la refection et non la construction, et la il s'agis bien de construction
toto mardi 21 mars 2006

Re : Re : Action contre le projet de grande mosquée-bis de Paris

@claudio : si vous craignez d'y aller seul, contacter http://www.ufal.org/ (union des familles laiques) : ils interviennent sur toutes atteintes à la loi de 1905 quelque soient la religion concernée (y compris les financements illégaux des mosquées). Bien sur vous veillerez à présenter votre dossier sans la moindre allusion politique...
Benoît mardi 21 mars 2006

Procédure

Les procédures administratives aboutissent avec un seul bon argument administratif. Il vaut mieux faire une procédure seul, les autres suivront.

Les pétitions sont presque toujours inutiles. La preuve : elle sont souvent recommandées aux victimes par les salauds, les coupables, les politiciens et l'extrême-gauche, afin de détourner leur énergie de la connaissance des rouages administratifs et de la gestion. Ce sont ces connaissances qui renforce les convictions et permet aux victimes de cesser de changer de comportement et de prendre le dessus. Donc merci France-Echos. Très bonne idée d'action.

sophie mega-storm lundi 20 mars 2006

Re : Action contre le projet de grande mosquée-bis de Paris

allez tous vous inscrire à agoravox pour y faire des articles sur des thèmes en rapport à nos idées.

Voici un exemple d'articles que l'on y trouve : lundi 20 mars 2006, 13h30

Manifestations anti-CPE : le service public audiovisuel a-t-il un parti pris ?

Par Eric, sa biographie Cet article a été rédigé par un reporter d'AgoraVox, le journal média citoyen qui vous donne la parole. CPE démocratie liberté d'expression, droit à l'information et service public de l'audiovisuel... Travaux pratiques à la portée de tous. Un article sur le CPE évoque l'idée que de petites minorités activistes, intermittents du spectacle, fonctionnaires ou néo-fonctionnaires, etc., mobilisent des étudiants et lycéens toujours prêts à se promener au lieu d'aller en cours. Nous le ressentons tous intuitivement. Il suffit de suivre une de ces manifestations. Quand on se demande qui paie les tracts, les billets de trains, la logistique, il est assez facile de remonter à la source. Par exemple, les photocopieuses de la CFDT tournent à plein régime, quand ce ne sont pas celles des services publics. (…) Mais tout cela resterait de l'ordre de la rumeur. Il existe un moyen simple de découvrir la réalité des prétendus mouvement sociaux. On peut facilement regarder les journaux télévisés du service public, sur Internet, partout dans le monde. La joie des journalistes au décompte des manifestants, leurs partis pris évidents, sont traditionnels et ne nous surprennent plus. Mais il y a pire. On ne nous explique jamais qui organise, qui paie, qui est derrière. En revanche, on a toujours droit à des interviews de « jeunes », de parents d'élèves », manifestants de base justement indignés par la politique rétrograde du gouvernement. Vous avez sans doute remarqué que, depuis Isabelle Thomas, on choisi en général des filles, jolies, toujours très branchées, et avec des discours remarquablement balisés. Des vrais pro. On ne nous dit pas d'où elles sortent, qui elles sont, ce qu'elles représentent. Alors voici l'exercice pratique : vous prenez les noms des « interviewés de base » et vous faites une recherche sur Internet. Exemple concret : Journal de 20h du 18 mars 2006 France 2, interview au hasard dans la rue dans une manifestation à Bordeaux : Nadine Villiers : présentée comme une parent d'élève, est en réalité conseillère municipale non loin de Sainte-Foy-La-Grande... fonctionnaire et active politiquement ! Bon pourquoi pas, après tout, ce sont les gens engagés qui s'expriment. (…) Manifestation à Paris, « un étudiant » : Brice Tabeling. A voir les mentions de son nom, il apparaît plus comme un intermittent du spectacle de l'Université que comme un étudiant de base. Mais ce n'est pas le plus intéressant Après tout, le journaliste n'a pas nécessairement Internet sous la main pour savoir à qui il parle. Mais on retrouve Brice, aux côtés de Pauline, comme signataire de l'appel sur les événements du 8 mars 2005, etc., sur le même site Internet. Il manquerait le nom des deux journalistes qui ont fait les reportages à Paris et à Bordeaux. On les retrouverait sans doute également sur la liste, j'imagine. Il est difficile de croire qu'il n'y a qu'un hasard dans ce type de coïncidence. Il est difficile de ne pas se demander si les journalistes du service public ne tomberaient pas sous le coup de leur déontologie professionnelle pour désinformation, mensonge par omission, si nous étions dans un Etat démocratique, par exemple aux Etats-Unis où la presse est tenue à quelques règles d'honnêteté. Si notre service public travaille la main dans la main avec certains organisateurs de certaines manifs, il serait souhaitable qu'ils nous en informent, par souci d'objectivité. Qui fait quoi, qui paie quoi, qui est copain avec qui, quels sont les buts des uns et des autres ? Si nos médias ne nous informent pas, il reste possible de s'informer par soi-même. Je serais vivement intéressé par les trouvailles du même ordre que pourraient faire les uns et les autres et par la possibilité de diffuser largement ces informations dans un but de « transparence démocratique et citoyenne. » Devenez vous aussi un reporter d'AgoraVox en vous inscrivant gratuitement ici.

sophie mega-storm lundi 20 mars 2006

Re : Action contre le projet de grande mosquée-bis de Paris

Vous pouvez ajouter ds le trac que la Mosquée de Polonceau a été l'objet, de nombreuses années, de prières dans les rues qui bloquaient le passage et surtout, que son ancien chf spirituel a été tué, semble-t-il par une branche rivale interne à l'islam, mais l'affaire fu étouffée. + faites attention à ne pas envoyer ce tract à des CPF eux-mêms, cela bouzillerait tout
claudio lundi 20 mars 2006

Re : Action contre le projet de grande mosquée-bis de Paris

bien vous avez peut être raison ,de toute façon il est hors de question de ce laisser faire. Claudio
toto dimanche 19 mars 2006

Re : Re : Action contre le projet de grande mosquée-bis de Paris

@sam et coeur : l'idée de créer une association pour contrer toutes les illégalités liées à l'islam (versets du coran, financement de mosquées avec argent public, discrimination positive) par voie judiciaire a souvent été suggérée.. surtout que c'est souvent gagné d'avance... faut trois personnes pour faire un bureau, des fonds pour financer un avocat.
toto dimanche 19 mars 2006

Re : Re : Action contre le projet de grande mosquée-bis de Paris

@claudio : les pétitions vont à la poubelle... les procedures en justice non... Vous pouvez porter plainte seul. Pas besoin de tout le quartier, ce n'est pas une question de nuisance (sonore...) où là le nombre aurait son importance, mais un usage illégal de fonds publics.
Sam et Coeur dimanche 19 mars 2006

Re : Action contre le projet de grande mosquée-bis de Paris

C'est sous enveloppe, ça part demain lundi ! Même si c'est une bouteille à la mer , le petit ruisseau initié par Chic Ray pourrait se transformer en tsunami lorsque l'heure viendra.

Ceci dit dans le cas de cette mosquée du 19e qui, d'après les noms des riverains, semble déjà dans le "territoire de l'islam",il serait peut être plus efficace de faire plancher des avocats patriotes pour faire annuler pour vice de forme ce projet, ce qui ne saurait manquer ou/et y déverser un bon saut de sang de bon cochon qui a l'avantage de libérer pour nous le lieu rendu impur pour ces envahisseurs !

islam go home !

unité101 dimanche 19 mars 2006

Re : Re : Action contre le projet de grande mosquée-bis de Paris

De passage récemment à Paris, je suis venu avec qqes amis scandinaves de Copenhague passer qqes jours et faire le "guide"-Ils ont pû voir toutes nos endroits pittoresques, the city of light, la ville la + romantique du monde.Bd de la Chapelle, Barbés, Belleville,un ptit tour dans le 93...enfin tous ces endroits qui font de Paris notre ville lumiére !Les pôvres, maintenant ils ont compris je l'espére-arabs go home
claudio dimanche 19 mars 2006

Re : Action contre le projet de grande mosquée-bis de Paris

Monsieur toto ,je suis toujours a la recherche de gents dans mon quartier pour m'assisté et me suivre dans ma démarche ,mais jusqu'a maintenant je n'est essuyer que des refus ou des gents qu'il ne veulent pas d'histoire, certain me disent baissé les bras ,que l'islam et trop implanté en france et que je n'aurrais jamais gain de cause (ce rapporté au caricatures ,inflamation des banlieue ) sinon d'autres mon dit de continué dans ma recherche ,et il est hors de question que moi seul represente le 18 ièmmes ,l'union fait la force et je pense que d'autres personnes habitant le 18 iemmes sont aussi concerné que moi dans cette affaire ,alors si j'échoue je crois qu'il ne restera plus qu'a lancé une petition en-ligne et la faire envoyer au personnes concernait,et maintenant ,suite aux lignes de certain sur ce forum ,je vois que certian ce plaigne de ....On pourrait le faire individuelement mais sur le site, c'est plus effficace non Merci,,,,, La consonnance des noms de riverains parle toute seule..,mais bon ou sont les autres français du 18 iemmes ,il ne voyent pas la tartine sur la future mosquée que CHICO RAY nous à envoyer ou sont ils ? j'attend que certains aussi ,du 18 iemmes envoie leurs messages qui seront les bienvenues
antipoison dimanche 19 mars 2006

Re : Re : Action contre le projet de grande mosquée-bis de Paris

@ infidèle oui, le quartier est infesté de muzz, mais ils n'ont certainement jamais lu le coran, pour la plupart, et sûrement pas les pages spéciales "délicatesses ordonnées par versets coraniques" que nous allons leur adresser..... bravo F.E., nous combattons vaillamment avec nos armes, c'est parfois peu, mais parfois assez pour déclencher les foudres mrapesques, shirakiennes et autres des vendus, donc ça dérange, donc on continue....
toto dimanche 19 mars 2006

Re : Re : Action contre le projet de grande mosquée-bis de Paris

@claudio : vous faites le pari des elections... Il serait vraiment plus efficace de porter l'affaire devant un tribunal administratif : utilisation de fonds public pour financer un edifice religieux alors que la loi de 1905 est claire : la république ne reconnait ni ne finance aucun culte... En tant que contribuable parisien, vous etes en droit de demander l'arret du financement public du projet, et le tribunal ne pourra que vous donner raison... Les tribunaux ne sont pas des politiques, ca ne brode pas autour de loi, ca applique la loi. Et sur ce point la, la loi est claire (c'est d'ailleurs pourquoi Sarko a clairement annoncé vouloir la remettre en cause a son arrivée au pouvoir)
claudio samedi 18 mars 2006

Re : Action contre le projet de grande mosquée-bis de Paris

Mme LE MOËL vous êtes UNE I....E.vous ne connaissez pas l'islam ...Et les MUZZ. qui prie dehors, ILS on d'autre mosquées pour prié alors on arrête les frais sur le dos des contribuables FRANCAIS ok, car je pense que habitant avec d'autres FRANCAIS, dans le 18 lèmmes ,nous avons notre mot a dire ,et si plainte il y a ,votre nom sera citée, ne vous en faite pas ,il faudra que par la suite vous aussi rendiez des compte.dans notre prochain gouvernement. alors faite attention au prochaine élection. ENCORE UNE SUR LA LISTE DE MON PETIT CARNET ROUGE ps :de toute façon nous allons nous cotisé pour acheté ce terrain pour en faire une usine de charcuterie industrielle ,ha au faite ont embauche que des islamistes ,ils on meme droit a faire la priere 5 fois par jour ,alors vous voyer qu'on pense a eux nous aussi. donc plus de mosquée et tout le monde est content.
Infidèle samedi 18 mars 2006

Re : Action contre le projet de grande mosquée-bis de Paris

Le problème, c'est que ce quartier de La Chapelle est envahi depuis belle lurette par des musulmans, ou issus de, ou sympathisants. La consonnance des noms de riverains parle toute seule..
Hubertus samedi 18 mars 2006

Re : Action contre le projet de grande mosquée-bis de Paris

Euh, quelle deux premeire pages de l'artcile ? Celui ci mais bon, le riverain n'a pas besoin d'avoir d'explication sur la facon de regarder l'annuaire ? Serait t'il possible de bien delimiter et clarifier ? On pourrait le faire individuelement mais sur le site, c'est plus effficace non Merci

Retour aux archives