Cette page est une archive du 15 février 2004,
de la page Le Génie de la grotte
du site http://mohamedg.free.fr/
Nos commentaires sont  surlignés en jaune 

Conseil d'ami : Garde-toi, si tu es fragile, d'un coeur sensible, de le regarder dans ses yeux ! Son regard est foudroyant...

LA PHOTO QUI A FAIT LE TOUR DES CYBER-CAFES DE FRANCE ET DE NAVARRE...  Pour la petite histoire, Un jeune homme a été retrouvé mort d'une crise cardiaque alors qu'il effectuait la visite d'un des nombreux gouffres souterrains présents sur le territoire des Emirats Arabes unis. La police aurait retrouvé un appareil photo auprés du corps. Aprés avoir développé la pellicule, voici une des 3 photos qui ont soulevé la curiosité de nos chers "Oulémas" (savants) et de nos chers Internautes : De quoi s'agit-il exactement ?...est-ce la premiere preuve concrete de l'existence d'êtres inconnus vivant dans les profondeurs de la terre ?..serait-ce les fameux Gog et Magog tant craints et dont le retour vers la surface de la terre annoncerait l'imminence de la fin des temps, selon les vieilles légendes arabes ?...  
   En tout cas, nos graphistes sont formels, il ne s'agirait pas d'un montage photo ou d'une image traitée par ordinateur, les détails sont trop réalistes  Nos graphistes à nous sont eux aussi formels : il s'agit d'une image extraite d'un film, probablement une série Z des années 80, scannée depuis un magazine genre le regretté StarFix, comme en témoigne la PLIURE oblique qui barre toute l'image et qui passe par la taille du soi-disant « Génie / Djinn ». Cette pliure est perpendiculaire au bord droit de l'image, non pas le bord de l'image affichée sur cette page, mais le bord de l'image scannée. On voit ce bord par le triangle vertical étroit de couleur unie en bas à droite de l'image   07 mai 2006 : Un internaute nous signale cette photo... et surtout cette photo là ! [source]. Quoiqu'il n'y ait pas de commentaires expliquant exactement où ont été prises ces deux images (studio de cinéma ? Parc d'attraction ?) il est évident que c'est ce pantin de plastique qui est à l'origine de la légende du Djinn de la grotte, légende que continue à propager la page http://www.islamicpics.8k.com/photo3.html... : La forme des pieds suggére une adaptation morphologique naturelle à l'environnement, les oreilles suggérant un système d'écoute sonar, les yeux a reflets rouges pour une visibilité de nuit ( peut-être infra-rouge )... Les techniciens de cinéma sont en effet particulièrement doués pour fabriquer des créatures réalistes 
On regrettera simplement qu'il n'y ait pas un détail quelconque sur la photo pouvant donner une estimation de la taille réelle de...
La clé : Le corps ressemble étrangement à celui d'un humain. Mais les cavernes, les lieux inhabités, les déserts, les îles, les bords de mer à la tombée de la nuit), certains arbres, etc.; ne sont-ils pas des lieux par excellence où demeurent les génies, des êtres qui nous échappent ?  Non, désolé : hormis quelques espèces cavernicoles, il n'y a rien dans les cavernes. Pas plus que dans les déserts, hormis certains insectes ou reptiles particulièrment résistants Dans les profondeurs de la terre, des mers, l'homme ignore tout de la vie.  Ignore tout ? Loin s'en faut. Il y a certes encore des choses à découvrir, mais dans les profondeurs de la terre, il n'y a pas de Génies et dans les profondeurs de la mer, s'il y a effectivement des calmars géants que l'on n'a pas encore réussi à filmer, il n'y a pas non plus de Génies  Son instinct d'élévation ne le pousse-t-il pas plutôt à rechercher ce qu'il y a au-dessus de lui, non sous ses pieds ou à sa portée ?  Cousteau n'était pas un astronaute et les spéléologues ne sont pas des cosmonautes  Le Royaume du divin Créateur est immense. Et nul ne le connaît réellement que Lui. Quant au monde de Gog et Magog, il existe bel et bien. N'en déplaise à certaines gens dont les gens de la Bible.  Faut arrêter les cours de l'école coranique...  Mais là où il se trouve, il ne pourra en sortir que vers la fin des temps, et après la sortie du Faux-Messie. Pour l'instant son heure n'est pas encore venue. Dans leur description, il s'agit d'êtres extrèmement redoutables et qui n'ont rien de commun avec l'être de cette photo. Il est tout au plus un être du Royaume des Ombres qui effraie lorsqu'on le regarde, et qu'en serait-il lorsqu'il fera face à vous ? Mieux vaut pas y penser.... Et surtout gardez-vous en sans une amulette  Et la poudre de perlinpimpim, ça marche aussi ?  ou demandez-lui sa permission... Juste pour voir Point de divinité excepté Allah le Très Haut. Que les meilleures salutations soient sur les prophètes et messagers divins dont le Sceau de la Prophétie. 

l’homme aux deux cornes, le Bicornu.    Il est dit dans le Coran XVIII verset. 82 et suiv : « Et ils t'interrogent sur le Bicornu. Dis [leur] : Je vais vous en citer quelque trait. Vraiment, Nous lui avions fourni des moyens, sur terre, » c’est-a-dire, Je lui ai donné l'empire de toute la terre » « Vraiment, Nous lui avions fourni des moyens, sur terre, et Nous lui avions donné cause à toute chose. II suivit donc une voie. Et quand il eut atteint le Couchant, » Le Bicornu était allé d'abord à  l'Occident, et, lorsqu’il revint, il alla à l’Orient, par le Tibet, et construisit le mur de Gog et Magog. « Et quand il eut atteint le Couchant, il trouva le soleil se couchant dans une source bouillante, et, près d'elle, une peuplade. » qui fut soumis à sa puissance. « Nous dîmes : « O le Bicornu, ou tu châties, ou tu adoptes de la bienveillance à leur égard. » — Il dit : « Quant à celui qui prévarique, alors Nous allons le châtier. » — Et celui-ci sera ensuite ramené vers son Seigneur, qui le châtiera d'un châtiment exemplaire. » c'est-à-dire : Je tuerai quiconque est mécréant et ne veut pas accepter la vraie religion. Quand il sera devant Dieu au jour de la Résurrection, son châtiment sera plus terrible que la mort. « Et quant à celui qui croit et fait œuvre bonne, à lui alors le plus beau salaire. » c'est-à-dire, il aura la vie dans ce monde, et le Paradis dans l'autre. Et de par Notre commandement Nous lui dirons une chose facile. » c'est-à-dire de bonnes promesses.

   'Abd Allah fils de 'Abbâs a dit : Le Bicornu resta avec toute l'armée une année à l'Occident et appela les hommes à Dieu; mais ils ne crurent pas en lui, excepté un seul homme. Alors il les tua tous et ne laissa vivant  que ce seul homme. On dit aussi que le Bicornu était d'abord roi; et, quand il eut obtenu le don de prophétie. On s'appuie pour cela sur ce verset : « Nous avons dit : O le Bicornu ! » et on prétend que Dieu lui a parlé dans une vision. D'autres disent qu'il n'était pas prophète, et que cette parole de Dieu entra dans son cœur par inspiration, et non pas par un entretien avec Dieu. De même quand il est dit : « Nous avons inspiré à la mère de Moïse, etc. » il est question d'une simple inspiration et non d'une inspiration prophétique. Les commentateurs ne sont pas d'accord là-dessus au sujet du Bicornu.

   «Et quand il eut atteint le Levant, il trouva le soleil se levant sur une peuplade à qui Nous n'avions pas assigné de voile là-contre.» C'est-à-dire : Ces hommes qui demeurent à l'Orient et sur lesquels le soleil se lève n'ont rien pour se préserver du soleil, ni maison, ni murs, ni vêtement, parce que c'est un désert, au milieu du sable, où on ne peut élever aucune construction. Ils n'ont pas de vêtements, parce qu'ils ne cultivent pas la terre et ne produisent pas de coton, et ils cherchent leur nourriture dans les autres pays. Là, la chaleur est très-forte, et tous, hommes et femmes, sont nus comme les animaux. Ils s'accouplent et font leurs besoins devant les hommes. Le soleil se lève de l'Orient très-ardent, et ils cherchent à se préserver de son ardeur jusqu'à ce qu'il décline au milieu du jour et les quitte pour reparaître le lendemain. « Ainsi. Et Nous cernions, cependant, tout ce qu'il avait d'information. » c'est-à-dire, nous savions avant le Bicornu où il allait. « Et quand il eut atteint l'Entre-Deux-Barrières, » c'est-à-dire entre deux montagnes. A l'extrémité de l'Orient se trouvaient deux montagnes élevées, entre lesquelles il y avait une grande vallée et un passage d'une montagne à l'autre. On dit que ce passage était large de mille coudées. Dans cette montagne demeuraient des hommes croyants, comme il est dit dans le Coran : « il trouva derrière elles une peuplade qui à peine comprenait mot. » Ces hommes se soumirent à lui, professèrent la vraie foi, et le Bicornu les traita avec bonté. Il s'arrêta entre les deux montagnes, dont l'élévation n'est connue que de Dieu seul. Aucune route n'y conduit. De l'autre côté de la montagne il y avait un peuple de la descendance d'Adam, qu'on appelait Gog et Magog, et dont le nombre immense n'est connu que de Dieu seul. Les uns sont descendants de Gog, les autres descendent de Magog, qui étaient deux frères, fils de Japheth, fils de Noé, qui, après le déluge, se jetèrent à l'orient et se fixèrent derrière ces deux montagnes. La descendance de chacun d'eux fut si nombreuse, qu'elle forma un grand peuple. Leur forme est comme celle des hommes; mais leur taille est de deux coudées, et ils ont des oreilles si longues qu'elles traînent par terre. Ils n'ont pas de vêtements et vont tout nus, et s'accouplent en public, comme les ânes, les bœufs et les bêtes sauvages, sans en avoir honte. Quand ils veulent dormir, ils mettent une oreille sous eux et se couvrent de l'autre. Ils n'ensemencent pas la terre: feur nourriture consiste en graines crues et desséchées de khurnoub. Ces hommes n'ont pas de religion et ne connaissent pas Dieu; leur nombre ne diminue jamais; car nul d'entre eux ne meurt avant d'avoir engendré mille enfants, mâles et femelles. Ils sortaient souvent entre ces montagnes et attaquaient les croyants qui étaient de l'autre côté de la montagne, et commettaient des violences. Ils tuaient tous ceux qu'ils  rencontraient et dévoraient  leur nourriture,  herbes, fruits, jusqu'aux feuilles des arbres. Ces croyants n'étaient pas en état de leur résister.

  Quand ces gens eurent appris l'arrivée au milieu d'eux du Bicornu, ils se réunirent et dirent : Nous ne pourrons être délivrés de Gog et Magog que par la puissance de ce roi. Ils allèrent trouver le Bicornu et lui dirent : « O le Bicornu, ces Gog et Magog commettent des violences sur la terre. Veux-tu, pour une récompense, élever une barrière entre eux et nous ? Le Bicornu répondit : La puissance que mon Seigneur m'a donnée est préférable à la récompense que vous me donneriez. Aidez-moi avec force et j'élèverai une barrière entre eux et vous.  » C'est-à-dire  : Aidez-moi avec un grand nombre d'hommes afin que je construise entre les deux montagnes une barrière telle qu'ils ne puissent plus venir à vous. Lorsqu'un grand nombre d'hommes se fut réuni, il leur dit : « Apportez-moi des pièces de fer. » II ordonna que chaque homme apportât une pièce de fer, et qu'on les plaçât entre les deux montagnes comme des briques, de sorte que l'espace entre les deux montagnes fût comblé. Puis il dit : « Soufflez jusqu'à ce qu'il devienne rouge comme le feu, etc. » II ordonna d'apporter autant d'airain qu'il y avait de fer, puis il le fit placer dans des forges et y fit mettre le feu pour fondre le tout. Il fit mettre aussi du feu sous le fer, et ordonna de souffler, de sorte, que entre les deux montagnes, le fer fut fondu d'un côté et l'airain de l'autre. Quand tous les deux furent  fondus, il fit mettre l'airain dans des bassins, le fit porter aux sommets de ces montagnes et verser sur le fer, afin que l'airain fondu se mêlât avec le fer fondu. Ensuite on laissa le tout, afin qu'il refroidît et devînt solide. Il y avait donc entre les deux montagnes un mur solide de fer et d'airain. Gog et Magog restèrent en dehors de ce mur, et les croyants furent délivrés de leurs attaques, comme il est dit dans le Coran : « Ils ne pouvaient ni escalader le mur, ni le percer. » Le Bicornu dit à ces croyants : « Ceci est un effet de la miséricorde de Dieu. Quand l'ordre de Dieu sera arrivé, Il le réduira en pièces. Les arrêts de Dieu sont infaillibles. » C'est-à-dire : Quand l'arrêt de Dieu sera arrivé, à la fin des temps, ils sortiront et se répandront sur la terre. Dieu a confirmé cette parole du Bicornu dans le Coran, en disant : « Lorsqu'on ouvrira le passage à Gog et Magog et qu'ils descendront rapidement de chaque montagne. » (Coran XXI 96) Lorsque le jour de la Résurrection sera arrivé et la promesse que Dieu a faite aux hommes près de s'accomplir, Gog et Magog briseront ce mur et sortiront de tous les défilés et de tous les sommets… 

Point de vue toranique

   Qui est Gog ? Un roi du nord qui réunira les peuples (71 peuples) pour monter sur Jérusalem. Si Israël a du mérite, alors la GUEOULA (délivrance) est "activée" et on évite ainsi cette période de Gog et Magog. R. Alexandre a dit : Au temps fixé, je vais "hâter" 'événement si les Bnés Israel le mérite (sans souffrances) dans le cas contraire la délivrance viendra au temps fixé. Rabbi Israel de Rishin explique que lorsque le temps est révolu, les souffrances et les épreuves se précipitent afin de hâter l'heure de la naissance. Les ismaélites éveillent les autres peuples à venir contre Jérusalem. Quand arrivera la période messianique, Gog entraînera à sa suite Ismael avec les 71 peuples vers Jérusalem. En d'autres termes, malgré les accords, ce sera plus fort qu'eux, les cousins retourneront à leur vomissure. Donc, on peut temporiser et lâcher du lest pour l'instant.

Suivant R. Moshé CORDOVERO, les peuples feront entre eux la paix pour monter sur JERUSALEM. Suivant le MALBIM, la volonté des peuples de monter sur Jérusalem s'exprimera lorsque Israel prospérera sur sa terre. Rabbi CHIMON BAR YOHAÏ dit : D' fera revivre tous les rois qui ont détruit Sa Maison, et fait du mal à son peuple aux cours des siècles, Il leur rendra leur puissance, les fera monter sur Jérusalem pour l'acte final. Rabbi E. Vasserman disait au nom du Hefets Haïm :Hazal dit que la guerre de Gog s'effectuera en trois temps ; la première guerre correspond à la première guerre mondiale ; la seconde correspond à la seconde guerre mondiale ; puis la troisième guerre celle de Gog et Magog. Le Hefets Haïm est décédé en 1930, et suite à l'agitation en Europe il disait à ses élèves : En JERUSALEM LE REFUGE. 

Version de l’Islam traditionnel. 

  Elle n’a rien de commune avec celle des gens de la Bible. Qu’on en juge : Selon une parole du Prophète : « Aujourd'hui, Gog et Magog ont fait une petite brèche dans leur digue (et il joignit les bouts de son index et de son pouce) ; et quand elle sera assez grande, ils déborderont.  » —  D'autres traditions disent : Dieu révèlera à Ichoua (sur lui la Paix !) : J’ai suscité des esclaves à Moi que personne ne peut combattre. Aussi, abrite Mes esclaves dans la montagne ! Ensuite Dieu enverra les Gog et Magog qui surgiront de partout. Les premiers parmi eux passeront par le lac Tibériade et le boiront jusqu’à la dernière goutte. Puis les derniers passeront par là et diront : il y avait une fois de l’eau dans ce lac. Le prophète de Dieu, Ichoua (sur lui la Paix !) sera isolé avec ses compagnons au point que la tête d’un veau vaudra pour l’un d’eux plus de cent dinars pour l’un de vous aujourd’hui. Le prophète de Dieu, Ichoua (sur lui la Paix !) et ses compagnons imploreront Dieu le Très-Haut, pour les soulager. Dieu enverra des varons contre Gog et Magog qui deviendront tous inanimés. Ensuite le prophète de Dieu, Ichoua (sur lui la Paix !) et ses compagnons, descendront des hauteurs vers la terre plate et ne trouveront pas un seul empan qui ne soit souillé de leur odeur féride et nauséabonde. Alors, le prophète de Dieu, Ichoua (sur lui la Paix !) et ses compagnons, implorerons Dieu pour les soulager. Et Dieu enverra de grands oiseaux comme les chameaux de Khorassan qui les emporteront là ou Dieu le voudra. Puis Dieu enverra une pluie générale qui pénètrera partout et lavera la terre jusqu’à la rendre comme un rocher lisse. Puis, on dira à la terre : Fais pousser tes fruits et reproduits tes dons à profusion ! Ainsi, ce jour-là, tout un groupe d’hommes mangera d’un seul grenadier et s’abritera à son ombrage. Les troupeux seront bénis au point qu’une chamelle laitière suffit à une foule de gens, qu’une vache laitière suffit à une tribu et qu’une brebis laitière suffit au clan d’une tribu. Pendant qu’ils seront ainsi, Dieu enverra une brise de vent agréable qui passera sous leurs épaules et ravira le souffle vital de chaque croyant et de chaque soumis pour ne laisser que les mauvais hommes qui vivront désormais comme des animaux, car c’est sur aux que l’Heure ultime sonnera. » (de Nawas fils de Sam’an).  

Que le Seigneur des mondes nous guide tous dans ce qu’Il aime et agrée !

Cette page est une archive du 15 février 2004,
de la page Le Génie de la grotte
du site http://mohamedg.free.fr/
Nos commentaires sont  surlignés en jaune