Caricatures de Mahomet

Dernières caricatures en date :

Suède, 18 août 2007

Le journal Nerikes Allehanda
et l'autocensure

caricature de mahomet

La religion musulmane interdit les représentations humaines, et plus particulièrement la représentation du prophète Mahomet. Concernant le prophète, cette interdiction est particulièrement bien pensée :
Interdire strictement la représentation de Mahomet est le meilleur moyen d'empécher les musulmans de simplement imaginer qu'ils pourraient se poser la question de l'existence même de Mahomet. En effet, supposons que l'on veuille représenter Mahomet de la façon la plus proche de ce que le personnage historique pouvait être, il faudrait alors faire un travail d'historien et d'archéologue : quels étaient les vêtements de l'époque ? Comment se coiffaient les gens ? Pour le visage, quels étaient les traits dominants les plus probables ? Quelle couleur pour la peau ? les yeux ? Quelles sont les plus anciennes représentations de personnages de cette époque ? etc.. etc...
Immanquablement, les musulmans qui se pencheraient sur ces questions arriveraient aux conclusions auxquelles sont arrivées les non-musulmans : l'existence de Mahomet relève plus de la construction mythique (probablement basée sur une hérésie du judaïsme) que de la vérité historique.

La représentation de Mahomet étant interdite, en faire la caricature est bien entendu, dans la mentalité musulmane, totalement impossible.
Un cerveau formaté à l'islam est strictement vide en ce qui concerne les images de Mahomet : les images de Mahomet n'existent pas. Dans la mentalité musulmane, la simple idée de la possibilité d'une caricature de Mahomet ne peut donc pas non plus exister.
En fait, dans la mentalité musulmane, une caricature de Mahomet est impossible.
Confronté à une caricature de Mahomet, un cerveau formaté à l'islam va donc disjoncter, exploser, exactement comme une grenade que l'on dégoupille : le cerveau formaté à l'islam se retrouve soudain confronté à une réalité qui, selon l'islam, non seulement n'existe pas mais surtout ne PEUT PAS exister.
L'ennui c'est que cette réalité qui ne peut pas exister est bel et bien là, elle existe, en contradiction avec tous les principes fondamentaux régissant l'islam : pour un cerveau où il n'existe pas de place pour la simple idée d'une telle image, cette image s'impose de force, contre la volonté, et cette image est ressentie comme un viol de la conscience, ni plus ni moins.
C'est une contradiction terrible, insupportable, que de voir une réalité qui, théoriquement, ne peux pas exister.
C'est aussi une humiliation car cela démontre l'inadéquation de l'islam face à la réalité. C'est quelque chose qui oblige à une remise en cause totale de l'islam, et au-delà cela remet en cause le fait même d'être musulman : qu'est-ce donc qu'être musulman si l'on ne peut pas empécher l'existence de ce qui ne peut pas exister ?
Comme toujours lorsque le réel contredit une croyance non-fondée, un être humain se sent humilié, bafoué, insulté, il se sent ridicule et stupide... et il préfère détruire la réalité gênante pour lui plutôt que d'accepter de se remettre en cause, d'autant que se remettre en cause soi-même serait implicitement dire aux autres (parents, amis, relations, bref l'ensemble de la société !) : « vous avez été stupides vous aussi, comme moi, et plus encore que moi puisque vous n'êtes pas capables de vous remettre en cause alors que moi je suis capable de le faire ».
Là où les occidentaux ne voient que des dessins parfaitement bénins (car ils sont habitués aux images et notamment aux caricatures) les musulmans ne peuvent que voir une chose qui ne devrait pas pouvoir exister, donc une horreur, une monstruosité et, par extension, une provocation et une insulte puisque cette chose a été (croient-ils) délibérement créée en sachant qu'elle ne devait pas l'être, pour les humilier.

Une simple petite caricature de Mahomet est en fait ressentie par les musulmans comme une arme de destruction psychologique massive.

Ceci explique ce qui s'est passé lors de la publication de caricatures de Mahomet dans un journal au Danemark en 2005.
Les musulmans du Danemark, mais aussi d'autres pays musulmans (Arabie Saoudite en tête) ont protesté contre ces dessins « logiquement » (selon la logique coranique) « provocants et arrogants » dans lesquels ils ont vu « une insulte à l'islam et son prophète et aux centaines millions de musulmans dans le monde », exigeant le retrait de ces images, des excuses du journal (!), des excuses du gouvernement du Danemark (?!), une punition (?!) pour les « coupables » et une loi spécifique contre la presse pour interdire ce genre de « crime »...


Action SITALe voile imposé entre autres par ignorance et aveuglement des autorités, tant en France qu'en Europe, se déchire lentement : il y a des explications logiques aux réactions démesurées des musulmans, et ces explications se diffusent dans la population. Faites comprendre aux autorités qu'elles sont payées par nos impots pour protéger nos libertés, et non pour fermer le couvercle de la marmite jusqu'a ce que tout leur explose à la figure. La stratégie de protection des musulmans est une stratégie perdante, même, et surtout, pour les politiciens qui trouvent une partie de leur électorat dans le quart-monde islamisé des zones de non-droit.
S'ils ne le savaient pas, ils l'apprendront et ne pourront plus dire qu'ils l'ignoraient.
S'ils le savaient déjà, ils sauront désormais que les français non seulement le savent eux aussi mais ils sauront en plus que ces français-là le font savoir.

Mode d'emploi
Un timbre tarif de base "20 grammes" permet d'envoyer deux feuilles de papier, soit 4 pages en recto-verso, donc :

1. Imprimer (Fichier > Imprimer... ou Ctrl+P) les deux premières pages de cet article en recto-verso.

2. Imprimer (Fichier > Imprimer... ou Ctrl+P) au choix l'un des argumentaires de présentation de l'islam.

3. Mettre les deux feuilles sous enveloppe adressée à un député, un député Européen ou un sénateur (le votre ou un au hasard).
Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage pour informer les autorités, jusqu'a ce qu'elles décident d'inciter les musulmans trop excités à aller voir ailleurs si les barbes y sont plus vertes, par exemple en Arabie Saoudite, au Pakistan, en Iran ou autres paradis islamiques.

4. Timbrer, tarif [aout 2007] "20 grammes" (= deux feuilles de papier) de base depuis la France 0.49 euro (économique) ou 0.54 euro (pas de différence dans l'acheminement : les timbres "tarif normal" sont simplement les seuls à être édités aussi en qualité "de collection")
Expatriés et amis de l'étranger, vous êtes cordialement invités à participer à l'opération : une lettre arrivant de l'étranger sera plus remarquée qu'une lettre arrivant de France.

5. Référencer votre action au Sitathon.

6. Ne pas hésiter à parler de cette opération dans les forums, sites, chatrooms, blogs.

7. C'est déjà fini ? Découvrez une autre action SITA "caricature" à destination de... l'Arabie Saoudite !


Voici les caricatures en question :

caricature de mahomet caricature de mahometcaricature de mahometcaricature de mahometcaricature de mahometcaricature de mahometcaricature de mahometcaricature de mahometcaricature de mahometcaricature de mahometcaricature de mahometcaricature de mahomet
Source : Occidentalis.com

Des précédents

(Source : france-echos.com)

Le grand Salvador Dali lui-même avait représenté « Mahomet aux enfers » dans une série d'illustrations de « La Divine Comédie » de Dante  :

caricature de mahomet

L'hebdomadaire français Charlie-Hebdo s'était attiré les foudres des « musulmans de France » pour ce dessin :

caricature de mahomet

Avec son turban vert, exactement comme celui que portait Mahomet, sa barbe, son nez de type sémite, ses colères et ses intrigues retorses, il est aisé de voir que le célèbre Iznogoud de Tabari & Gosciny s'inspire plus que largement du célèbre prophète :

caricature de mahomet

Sur les sites de lutte contre le totalitarisme islamique circule une caricature de Mahomet écrivant le Coran, dont on attribue généralement l'origine à des turcs proches de l'armée :

caricature de mahomet

Nous nous devons de citer la production du dessinateur belge Steph Bergol :

L'erreur judiciaire. Dessin de Steph Bergol, http://www.ifrance.com/stephbergolcaricature de mahometcaricature de mahometcaricature de mahometcaricature de mahometcaricature de mahomet

Et n'oublions pas la version française de la bande dessinée d'origine américaine « Les Croyez-le ! Ou sinon... de Mahomet »

caricature de mahomet

Les musulmans ayant dévoilé un point faible, les résistants au totalitarisme islamique ont eu tôt fait de s'engouffrer dans la faille et d'appuyer là où ça fait mal, en publiant encore plus de caricatures de Mahomet, comme par exemple celle-ci, particulièrement carabinée, faisant allusion au massacres commandités par le prophète, à sa pédophilie, aux liens entre l'islam et le nazisme etc...

caricature de mahomet

 

Le talon d'Achille du monde musulman

En réagissant de manière totalement inconsidérée à la publication de quelques caricatures bénignes dans un journal inconnu d'un pays Européen discret, comptant parmi les plus tolérants et les plus accueillants, la communauté musulmane a fait la monumentale erreur d'exposer au grand jour à la fois ses intentions totalitaires belliqueuses et son talon d'Achille ! Cette « petite faiblesse qui vous perdra » ouvre la porte à une action de guerre psychologique individuelle toute simple, à la portée de tout un chacun, peu coûteuse (et totalement légale !) mais dont on peut être certain que chacune contribuera à faire chuter le moral des musulmans fondamentalistes qui rêvent d'asservir les esprits européens au coran, tout en épargnant les musulmans assimilés et donc parfaitements indifférents à ces caricatures de Mahomet.

Coranix
©Left 2003-2004