Chape de plomb Islam[isme] de France

L'ISLAM et la Psychologie du Musulman

Chapitres XV, XVI, XVII et XVIII du livre d'André Servier publié en 1923.

CHAPITRE QUINZIÈME
La Psychologie du musulman. -Foi inébranlable dans sa supériorité intellectuelle. - Mépris et horreur pour ce qui n'est pas musulman. - Le monde divisé en deux, parts : les Croyants et les Infidèles. - Tout ce qui vient des infidèles est détestable. - Le musulman échappe à toute propagande- - Par la restriction mentale, il échappe même aux violences. - Échec des tentatives faites pour introduire la civilisation occidentale dans le monde musulman. - Averrhoës. Khéréddine. Le Cheikh Gamal ed Dine. Sawas Pacha. - Tentatives infructueuses de l'Angleterre en Égypte, de la France en Algérie et en Tunisie. - L'idéal musulman : le Mahdisme et le Califat.

Au point où l'on est parvenu de cette étude, il n'est pas impossible d'expliquer et de comprendre la psychologie de l'Arabe et, par conséquent, du musulman, puisque le musulman, quel qu'il soit, soumis durant des siècles à la loi religieuse, expression du génie arabe, en a reçu une empreinte si profonde, qu'il s'est totalement arabisé. Expliquer la psychologie de l'Arabe, le mécanisme de son cerveau, c'est, du même coup, expliquer la psychologie de n'importe quel musulman. Le Berbère africain ne pense pas autrement, n'agit pas autrement que le Syrien, le Turc, le Persan, le Cosaque ou l'habitant de Java. Tous ces islamisés pensent et agissent comme l'Arabe.

La suite sur http://islam.romandie.com/post/2217/40546

CHAPITRE SEIZIÈME
L'Islam en lutte contre les nations européennes.- Le mouvement nationaliste musulman en Égypte. - Ses origines. - Le Parti national. - Moustafa Kamel Pacha. - Mohammed Farid Bey. - Le Parti du peuple. - Loufti Bey es Sayed. - Le Parti des réformes constitutionnelles. - Le cheikh Aly Youssef. -L'attitude de l'Angleterre : - Les intrigues des nationalistes égyptiens dans l'Afrique du Nord. - Le mouvement nationaliste en Tunisie. -L'évolution de la mentalité tunisienne. - Erreurs commises par le Gouvernement du Protectorat.

Au contact des peuples occidentaux, le musulman n'a pas évolué. Protégé par sa foi intransigeante, il n'a subi aucune influence ; au contraire, son hostilité envers l'infidèle s'est accrue. La demi-instruction qu'il a reçue dans les écoles européennes n'a fait que fortifier sa haine en lui donnant la conviction qu'il pouvait se passer d'une tutelle étrangère. C'est à la faveur de ce sentiment que s'est créé le parti nationaliste musulman qui, dans tous les territoires soumis à un Etat européen, dresse le Croyant contre l'infidèle. Ce parti vise au rétablissement de la puissance islamique et à l'expulsion de l'étranger.C'est une forme nouvelle du panislamisme, mais une forme plus dangereuse, parce qu'elle a des tendances réalistes, qu'elle vise un but pratique, immédiatement réalisable.

La suite sur http://islam.romandie.com/post/2217/40668

CHAPITRE DIX-SEPTIÈME
Le mouvement nationaliste en Algérie - Les causes d'une évolution tardive. - La Société algérienne. - La bourgeoisie : les «  Vieux Turbans » ; les « Jeunes Algériens ». - Le peuple ignorant et fanatique. - Le rôle des confréries religieuses.- La solidarité musulmane. - La propagande nationaliste. - Les revendications des Jeunes Algériens. - Le Bolchevisme.

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, l'Algérie est moins avancée que la Tunisie, au point de vue du mouvement nationaliste. Pour trois raisons :

La suite sur http://islam.romandie.com/post/2217/41354

CHAPITRE DIX-HUITIÈME
Les problèmes musulmans. - Un problème de politique intérieure. - L'organisation de l'Afrique du Nord et l'attitude à l'égard des populations indigènes. - La méthode de Bugeaud : l'Algérie, province française ; l'assimilation des indigènes. - Le rêve de Prévost-Paradol. - La méthode de Napoléon III. - Le royaume arabe. - La méthode de Waldeck-Rousseau. - L'évolution des indigènes dans leur civilisation. - Une formule sans signification. - L'exemple de la Tunisie et de l'Égypte. -Notre politique extérieure vis-à-vis des peuples musulmans. - Le rôle de la Turquie.

En tant que Français, nous avons à résoudre deux problèmes musulmans :

1° Un problème de politique intérieure : l'organisation de l'Afrique du Nord et I'attitude à observer vis-à-vis des populations indigènes ;

2° Un problème de politique extérieure : la conduite à tenir à l'égard des États musulmans et plus particulièrement à l'égard des Ottomans et des Arabes.

La suite sur http://islam.romandie.com/post/2217/42130

Chico Ray
chicoray@bigfoot.com

Retour aux archives