Résistance Actions

Action contre le projet de grande mosquée de BORDEAUX

Le chantier de la grande mosquée de BORDEAUX (33 Gironde) est loin d'avoir démarré. Il va être d'autant plus facile de stopper ce projet d'une capacité de 1.000 à 1.500 places.

Pour agir efficacement contre la contruction des mosquées, il faut agir tant que la mosquée en est encore au stade de projet. C'est pour l'instant encore le cas pour la grande mosquée de BORDEAUX.
Voir notre article « Après cinq ans de discussions, Bordeaux lance son projet de grande mosquée » du samedi 26 mars 2005 (ou bien l'article similaire sur le site minorites.org).

Une requète sur le mot "mosquée" effectuée sur le site de la ville de Bordeaux indique deux références. Celle qui comporte les éléments qui nous intéressent est Le compte-rendu du Conseil de Quartier La Bastide du jeudi 14 Avril 2005 à 18h30 où nous pouvons lire :
« Communication de Monsieur le Maire
(...) La Mosquée sera implantée à proximité du lycée François Mauriac sur une superficie de un hectare

Nous allons donc appliquer (ou plutôt VOUS, internautes qui lisez ces lignes, allez appliquer) la méthode de lutte dont la stratégie a été exposée en détail dans le premier article de la série Action contre la mosquée de....

Il y a dans le paragraphe précité tous les éléments nécessaires pour lancer une action "chirurgicale" d'information des riverains. A eux ensuite (on ne peut pas le faire à leur place...) de mettre sur pied une opposition résolue à ce projet.
On trouvera l'adresse du lycée François Mauriac par une requète sur internet, ce qui nous donne :
Lycée François Mauriac 1, rue Henri Dunant - BP 140 - 33015 Bordeaux

Envoyons aux riverains de ce projet de mosquée l'information qui leur manque concernant ce qu'est le coran, qui était Mahomet et ce qu'est vraiment l'islam afin que ces riverains puissent mesurer clairement le danger qui les menace :

http://www.coranix.org/action/presentation_islam.htm

Ce tract est un argumentaire anti-islam, en 1 page recto-verso, déjà largement distribué, revu et corrigé par d'éminents islamologues. On peut l'imprimer soi-même et l'envoyer par la poste. De plus il est auto-reproductible en numérique par le destinataire car il comporte sa propre adresse internet où le télécharger. Donc quiconque le recevra pourra à son tour le distribuer, tant en l'imprimant qu'en l'envoyant par internet.

Le service pages blanches de l'annuaire PagesJaunes permet de déterminer l'emplacement du terrain, d'identifer les rues riveraines et d'obtenir les noms et adresses de tous les riverains.

La requète suivante (n'indiquant que le nom d'une rue et le nom de la ville) :

nous donne la liste de tous les habitants de la rue

Il faut aussi informer les habitants des rues riveraines.
Pour déterminer les rues riveraines, on clique sur l'un des liens "plan" qui se trouve sous les noms, ce qui nous donne :

La vue par satellite de Bordeaux (ci-dessus à droite) permet de constater qu'il y a de très nombreuses maisons qui vont brutalement perdre de leur valeur si la mosquée est construite (ce qui ne se fera pas, grâce à l'information que vous allez envoyer aux riverains).

On note les rues riveraines du projet de mosquée :
Rue Henri Dunant
Rue Calvimont
Rue Promis
Rue de la Benauge
Passage Buhan
Rue Montmejean-la-bastide
Passage Durand
Quais Deschamps
Rue Letellier

Ensuite on revient sur les pages blanches de l'annuaire PagesJaunes et on cherche tous les habitants d'UNE rue, UNE seule rue.
Comme précédemment, on trouvera ces noms et adresse listés par rue en n'indiquant que le nom d'une rue et le nom de la ville : dans ce cas l'annuaire vous donne la liste de tous les habitants de la rue

Rappelez-vous, vous n'êtes pas seul : des dizaines ou des centaines d'autres internautes vont faire comme vous, jour après jour, donc vous n'avez pas besoin d'envoyer des tonnes de tracts dans toutes les rues (vous pouvez le faire si vous voulez, cependant...). Par conséquent, choisissez simplement UNE rue, au hasard.
Par la magie du hasard, vu le grand nombre d'internautes, il y en aura à peu près autant qui choisiront chaque rue.

Une fois votre rue choisie, vous n'avez plus qu'a choisir UN riverain dans la liste et lui envoyer le tract dans une bête enveloppe timbrée avec un bête timbre.
Quel riverain choisir ? "au hasard" : choisir le riverain dont le numéro dans la rue est identique (ou le plus proche) du numéro dans la rue de votre propre adresse.
Vous n'avez pas de numéro de rue pour votre adresse ?
Choisissez un nom de famille avec la même initiale que le votre.
Les internautes vont chacun expédier un tract à un riverain et le hasard du chaos des grands nombres va faire que, globalement :

- très peu de riverains recevront plusieurs tracts,

- très peu de riverains ne recevront aucun tract

- et la grande majorité des riverains recevront au moins un tract.

Tous les riverains qui recevront un tract en parleront autour d'eux, tant à leurs voisins qui eux aussi l'auront reçu qu'a ceux qui ne l'auront pas reçu. Bref, le tract va faire le tour du quartier.
Comme il contient sa propre référence numérique, il va aussi instantanément se diffuser par courriels.
Puis les riverains en parleront aux politiques et, de fil en aiguille, étant bien informés, les riverains organiseront eux-même la résistance.

Etant donné que les riverains vont recevoir des tracts en provenance de toute la France, voire de toute l'Europe et du reste de la planète (par les internautes qui sont à l'étranger) nul doute que ces riverains vont se sentir le vent en poupe, surtout face à des musulmans qui vont pitoyablement s'effondrer quand ils devront affronter les salves de questions suscitées par le tract, questions qui ne manqueront pas de leur être posées.
Et à laquelle ils ne pourront pas répondre sans tomber le masque !

Pour bien enfoncer le clou :

Dans le cas présent, le chantier n'est pas encore démarré et de nombreux riverains ne sont probablement pas encore au courant de ce projet de mosquée (les pauvres, quand ils vont savoir, ça va être dur pour eux, mais bon, il faut en passer par là...)

Donc il faut, en plus du tract, imprimer les deux premières pages du présent article, ou imprimer celui disponible sur minorites.org, (= une feuille recto-verso. Pour la version imprimable de l'article, cliquer sur la petite icone d'imprimante en bas à gauche), sinon le riverain, pas au courant de cette histoire de mosquée, ne comprendra pas pourquoi diable un "fasciste" inconnu lui envoi un tract "islamophobe" !

Avec le tract + l'article lui signalant que, bientôt, il va se faire bercer par les jérémiades d'un muezzin (pour l'instant, en France, c'est interdit mais...) voir sa bicoque perdre 50% de sa valeur et les stationnements saturés le vendredi, soyez assuré que le riverain va se réveiller, par le plus pur des égoïsmes bien placé !

Concernant les personnes citées dans le compte-rendu du conseil de qurtier ou l'article vous pouvez aussi leur envoyer un tract à leur adresse publique (la mairie pour un maire, ou tout simplement l'adresse publique dans l'annuaire) en plus des tracts envoyés aux riverains (qui doivent rester prioritaires).

internautes, continuez à nous fournir vos informations pour lancer des action similaires contre tous les projets de mosquées. Mâchez-nous le travail en nous fournissant toutes les informations : liens, adresses, scan d'articles etc... afin que nous n'ayons qu'a composer un article et non pas à collecter l'information PLUS composer l'article.

Pour l'heure, internautes planqués derrière vos claviers de France, d'Europe et d'ailleurs, au boulot : choisissez votre rue riveraine, choisissez votre riverain, imprimez le tract + l'article, enveloppez, timbrez et postez.
C'est pas plus compliqué que ça.
Et vous pouvez être assuré que vous allez faire mouche à tous les coups.

Voir tous les articles à propos de Bordeaux sur France-Echos

Chico Ray
chicoray@bigfoot.com
   Les réactions   

Retour aux archives